Prophétie de 1891

Marie Julie Jahenny :

 

« Pendant la période

approchant les châtiments annoncés à La Salette, une quantité illimitée de fausses

révélations surgira de l'enfer comme un essaim de mouches ; une dernière tentative de

Satan pour étouffer et détruire la croyance dans les vraies révélations par des fausses"

 

 

Medjugorje

 

Medjugorje est un lieu de pèlerinage mondialement connu qui reçoit 2,2 millions de visiteurs par ans.

 

En 1981, deux adolescentes Ivanka Ivankovic et Mirjana Dragicevic, âgée de 15 et 16 ans, partent dans un chemin isolé pour aller fumer en cachette.

 

Ivanka voit une lumière vive, qui prend forme humaine : « c’est la Vierge ! », « ça ne peut pas être la Vierge ! » lui dit Mirjana. Elles s’enfuient.

 

Elles trouvent Milka Pavlovic, toutes les trois elles retournent à l’endroit de l’apparition et voient encore la Vierge. Vicka leur demande : "Que se passe-t-il ? Il y a un serpent ?" et les rejoint, la voit aussi. Vicka prend peur. Effrayée, elle se déchausse et s’enfuit.

 

Elle invite Ivan et Jacov à aller voir, ils la voient aussi mais s’enfuient. Ivan est tellement effrayé qu'il escalade une clôture. L’apparition s’élève et disparaît.

 

"Le premier jour, racontera Vicka plus tard, nous avons tous hurlés en faisant des grimaces."

 

Les adolescents racontent ce qu’il s’est passé, puis en groupe, avec d’autres connaissances, ils retournent au lieu de l’apparition. Ils la revoient et courent vers elle.

 

Une quinzaine d’adultes les rejoignent, essoufflés. Ils retrouvent les six adolescents en extase.

Leurs regards s’élèvent tous en même temps vers le haut.

Les adolescents retrouvent leur état normal, bouleversés.

 

La Vierge a promis qu’elle reviendrait.

 

De retour au village, Ivanka se jette au cou de sa grand-mère : « Maman va bien. Elle est au paradis. C’est la Vierge qui me l’a dit ! »

 

Le troisième jour, Vicka raconte : "Marija (...) d'un coup, s'est trouvée à côté du chemin, comme si elle avait été poussée par quelqu'un... Quelque chose l'a comme entraînée et poussée du côté gauche. Et là Notre Dame est apparue."

La Dame leur dit : « Je suis la Bienheureuse Vierge Marie » et « Je viens ici parce qu’il y a de bons croyants… Convertissez vous et faites la paix dans ce peuple ».

"Marija avait tellement peur qu'elle ne tenait plus sur ses jambes." raconte Vicka.

 

Le quatrième jour, la police entre en action. La Vierge leur dit « mes Anges, n’ayez pas peur de l’injustice, elle a toujours existé ! ».

Les voyants affirment que la Vierge a plusieurs fois disparu parce qu'on avait "piétiné son voile".

 

Le cinquième jour, 10 000 personnes étaient présentes « Que le peuple croie et persévère dans la foi » dit la Vierge.

Les voyants demandent un signe comme à Lourdes ou a Fatima pour démontrer la véracité des apparitions. La Vierge ne répond pas et n'en donnera jamais.

 

Les voyants ont parfois un fou rire, le plus jeune regarde souvent ailleurs. Au début tous ont la même version, puis avec le temps, chacun a son "apparition propre".

 

L’abbé René Laurentin, spécialiste des apparitions de Marie, a d’abord adhéré aux apparitions de Medjugorje, puis il s’est rétracté.

Dans les années 80, il a publié de nombreux livres qui ont aidés à rendre Medjugorge populaire mondialement.

 

Multiplication à profusion des messages :

Les messages de la Vierge sont pleins de piété, d’appel à la conversion, d’invitation à faire pénitence et à prier.

Elle apparaît comme ‘’Reine de la Paix’’ (de même qu'au Brésil avec Pedro Regis) et met en garde contre des dangers à venir.

« Je suis venue ici terminer ce que j’ai commencé à Fatima ». (Message qui rappelle et ressemble à ceux de Garabandal)

 

On fait état de nombreuses guérisons. Mgr Zanic, évêque du lieu et donc chargé de se prononcer pour l'église, demande une enquête au docteur Magiapan, directeur du bureau médical de Lourdes.

Celui-ci lui rend un rapport très négatif sur les cas de guérisons miraculeuse de Medjugorje.

 

Mgr Zanic se prononce ouvertement contre, et réunissant l'épiscopat yougoslave, les convainc de la fausseté des apparitions.

Mais il n'obtiendra jamais le soutient de l'église. Il publia seul son rapport appuyé par de nombreuses preuves (en effet les voyants ont souvent menti).

 

Depuis 1981, on accumule un nombre incalculable de messages qui ne s’arrêtent plus, il y en a un nouveau chaque mois, jusqu'à aujourd'hui.

 

 

Connu pour sa piété mariale, le pape François n’avait pas hésité, dans son homélie matinale du 14 novembre 2013, à opposer Marie et la figure d’un « chef de bureau de poste » pour signifier qu’il ne fallait pas attendre de la Vierge qu’elle envoie « des messages tous les jours ».

 

A Medjugorge, on reçoit en effet un message précisément le 25 de chaque mois.

 

 

Contestations au sein de l'Eglise :

 

Pour le père André Cabes, professeur de théologie mariale à l’Institut catholique de Toulouse, Medjugorje est un lieu manifeste de conversion et de foi, ce qui n’implique pas forcément la réalité des apparitions.

 

On accuse l'authenticité des extases, vidéo à l'appui. Cette vidéo tournée le 14 janvier 1985 montre Jean Louis Martin porter l'index soudainement vers la voyante Vicka pour vérifier si elle est bien en extase.

Si c'était le cas elle ne réagirait pas, pourtant elle réagit.

Jean-Louis Martin avait assisté à 5 "apparitions" et fréquenté les Frères proches des visionnaires, ainsi que les visionnaires eux-même pendant quelques mois. C'est de cette façon qu'il avait commencé à avoir des doutes.

Jean-Louis Martin était très attristé lui-même de découvrir cela, il croyait tellement aux apparitions au début qu'il n'osait même pas y assister car il ne s'en sentait pas digne.


Ensuite Vicka a envoyé cette justification au père Laurentin, l'historien "officiel" :

"Je n'avais rien à dire, et je n'aurais rien dit de moi- même, car je n'avais pas vu ce qu'avait fait Jean-Louis pendant l'extase. Je n'ai pas vu son poing et n'avais donc rien à dire. Mais on m'a tant questionnée sur cette apparition que j'ai fait part de cette particularité : l'Enfant Jésus, en apparent déséquilibre sur les bras de Marie. Je sais bien qu'il ne peut rien arriver à Jésus en sa gloire ! Mais j'avais l'impression qu'il allait tomber."
[R. Laurentin, Dernières Nouvelles de Medjugorje, n° 3, op. cit., p.32]

 

 

 

Aujourd'hui les apparitions de Medjugorje sont "privés" et on ne peut plus y assister.

 

Le 21 Juin 1983, Ivan écrit une lettre d’intimidation de la part de la Vierge adressée à un Évêque :

 

Extrait : «  " Dites à l’évêque que je recherche de sa part une conversion rapide à l’égard des événements de Medjugorje, avant qu’il ne soit trop tard.

Qu’il accepte ces événements avec beaucoup d’amour, de compréhension et de grande responsabilité.

Je veux lui éviter de créer des conflits entre prêtres et de cesser de rendre publics leurs comportements négatifs. (..). L’Evêque est le père spirituel de toutes les paroisses en Herzégovine.

C’est pour cette raison que je cherche sa conversion à ces événements.

Je vous envoie mon avant-dernière mise en garde.

(Garabandal devait être aussi la dernière mise en garde)

 

Si ce que je recherche ne se produit pas, mon jugement et le jugement de mon Fils atteindra l’évêque.

Cela signifie qu’il n’a pas trouvé le chemin de mon Fils Jésus.’’

 

Notre-Dame m’a dit de vous donner ce message.

Avec mes salutations.

Ivan Dragičević »

 

 

La Vierge transmet aussi : « Ce soir, je désire vous dire de prier le plus possible pour les hommes dans le monde sur lesquels œuvre Satan, et spécialement pour l'évêque Pavao ».

 

Ou encore : «La Vierge était joyeuse. Avec elle, il est venu cinq anges. Elle demande la prière particulièrement pour ceux qui sont sous l'influence de Satan. Elle recommande la prière pour l'évêque Žanić. »

 

 

La croix :

 

Ecrit de Vassula Ryden dans la ‘’Vraie Vie en Dieu’’ :

« Ma Sainte Croix à Medjugorje est Vivante et en flammes. J’ai béni ce territoire, lui accordant Mes Grâces à travers Ma Mère qui est l’Arche d’Alliance de Mes Œuvres divines.

 

(Vassula raconte : Ces jours passés, Dieu m’a donné la vision d’une immense Croix sur une montagne.

Cette croix était en flammes, non pas comme si Elle avait pris feu et se consumait, mais comme si le feu sortait de la croix, formait une Croix un feu lumineux, ininterrompu, un feu non consumant)

 

Ecoute moi. Dans très peu de temps, Je ferai fléchir le genou aux incroyants sur cette montagne même.

Ma Sainte Croix est en vie avec une flamme vivante.

‘’J’ai demandé au Seigneur quelle est la signification de ce feu, et Il m’a répondu : ‘’La Vie’’. »

 

 

 

Les secrets :

 

On parle de 10 (voire même 57) secrets répartis sur les trois voyants.

 

En 1986, le père Laurentin, rapportait :

« Mirjana a choisi le jeune père Pero (Petar), franciscain, vicaire à Medjugorje :

- Je lui remettrai le secret dix jours avant sa réalisation. Après sept jours de prière, il le révélera, trois jours avant son accomplissement.

 

Le père Pero […] assistait à l'apparition du 25 octobre 1985. Durant l'apparition, la Vierge pria deux fois (en latin) pour le père Pero.

 

- J'étais heureuse parce que Marie était contente de mon choix, continue Mirjana. 
Le cœur de Pero est totalement ouvert au Seigneur. Une récompense l'attend. »

 

Les secrets ont rapport avec un miracle prochain, les voyants disent savoir en quoi le miracle va consister. Dialogue de Vicka au Père Janko (Yanko) Bubalo en 1983.

« Le père Yanko questionne : Où Notre-Dame laissera-t-elle ce signe ?
Vicka : A Podbrdo. Dans le lieu des premières apparitions.
Père Yanko : Sera-t-il là-haut dans le ciel ou sur la terre?
Vicka : Sur la terre.
Père Yanko : Va-t-il apparaître tout d'un coup ? 
Vicka: Tout d'un coup.
Père Yanko : Tout le monde pourra-t-il le voir ?
Vicka : Tous ceux qui viendront.
Père Yanko : Sera-t-il passager ou permanent?
Vicka : Permanent.
Père Yanko : Est-ce que l'on pourra l'anéantir ?
Vicka : Non.
Père Yanko : Qu'en sais-tu ?
Vicka : Notre-Dame nous l’a dit.
Père Yanko : Tu sais vraiment comment il sera ce signe ?
Vicka : Vraiment.
Père Yanko : Sais tu quand Notre-Dame nous le montrera ?
Vicka : Cela aussi je le sais. »

Mirjana déclare ce qui suit, interrogée par le Père Livio Fanzaga le 8 août 2001 :

 

« Père Livio : Si, au moment de la révélation des secrets j’étais encore le directeur de Radio Maria, devrai-je chaque fois informer les gens de ce que le prêtre que tu as choisi va révéler? J’ai très clairement mis les cartes sur table.

 

Mijana : J’aime aussi mettre les cartes sur tables, et je vous dis tout de suite que vous pourrez informer immédiatement tous les auditeurs de Radio Maria. Pas de problème pour cela [...]

 

Père Livio : Que peux-tu dire au sujet du troisième secret?

 

Mirjana : Il y aura un signe sur la colline des apparitions, comme un don pour nous tous, de sorte que nous puissions voir que la Madone est ici comme notre mère. [...]

 

Père Livio : Sera-ce un signe ayant une signification spirituelle?

 

Mirjana : Ce sera un signe visible, qui ne peut être fait de mains humaines, une chose du Seigneur qui demeure. [...] 

 

Père Livio : Connais-tu la date du signe?

 

Mirjana : Oui, je connais la date.

 

Père Livio: Ainsi tu sais exactement la date. Et toi, Vicka, connais-tu la date?

 

Vicka : Oui, je connais la date. »

 

 

Le 25 Juin 1985, la visionnaire Mirjana a dit :

« Notre-Dame m’a juste donné un simple feuillet sur lequel sont écrits les dix secrets. Il est constitué d’un matériau qui ne peut être décrit. Il ressemble à du papier, mais ce n’est pas du papier.

Il ressemble à du tissu, mais ce n’est pas du tissu. Il est visible. On peut le toucher, mais on ne peut pas voir l’écriture.

Quand le temps viendra, je présenterai le feuillet au prêtre choisi. Il recevra la grâce de lire seulement le premier secret, et plus tard les autres.

Mon cousin, un ingénieur en Suisse, l’a examiné mais n’a pas réussi à identifier le matériau. »

Le père Laurentin lui demande pourquoi elle ne le montre pas à un prêtre (elle l’a montré aussi à sa mère).

 

Il n’aura pas de réponse.

 

 

 

Une doctrine contraire à la foi :

 

A Rome, la sacrée Congrégation pour la doctrine de la foi parlent d'hérésie et d'apostasie.

 

L'apparition de Medjugorje légitime par exemple toutes les religions à égalité devant Dieu :

 

"Paix, paix, rien que la paix, réconciliez-vous...

Toutes les religions sont égales devant Dieu.

Dieu commande dans toutes ces religions comme le roi dans son royaume."

 

La Vierge de Medjugorje décrit aussi un enfer très singulier où les damnés sont toujours "enfants de Dieu", et où, rapporte Mirjina "les gens commencent à se sentir confortables".

 

 

Les voyants :

 

Ils sont six en tout. Tous se connaissent par lien de parenté ou de voisinage.

Ils multiplient les voyages et les conférences dans le monde entier et vivent dans des conditions matérielles tout à fait enviables.

Parmi les eux, trois continuent encore à voir des apparitions quotidiennes. 

 

 

Ivan Dragicevic a tenté de rentrer au séminaire. Mais il ne montrait aucune aptitude pour les études et dû abandonner.

Il s'est marié en 1994, avec une reine de beauté américaine de Boston. Il dirige un groupe de prière et possède des pensions pour les pèlerins qui lui on rapporté beaucoup d'argent.

Profitant du succès de Medjugorje, il s'est payé en moins d'un an une grande maison avec piscine d'un million de dollars.

 

Vicka Ivankovic voulait rentrer au couvent et se faire religieuse dés les événements.

Mais 20 ans plus tard, elle n'avait toujours pas réalisé ce souhait et s'est mariée à Medjugorje en grande pompe. Elle a miraculeusement été guérie par la Vierge.

 

Marija Pavlovic pensait, pendant longtemps, devenir religieuse. Mais en visitant un couvent, la supérieure lui expliqua qu'en tant que religieuse, elle devait obéir à l'évêque, si par exemple celui-ci lui interdisait de parler des apparitions.

Cela mit un terme à sa vocation, car pour elle le plus important était de communiquer les messages de Medjugorje.

Elle entra dans une communauté spirituelle mixte. Elle exprima un message de la Vierge de Medjugorje disant que cette communauté était : "le plan de Dieu, l'oeuvre de Dieu".

Puis elle quitta cette communauté avec son amoureux, et nia le message d'approbation de la Sainte Vierge sur la communauté (alors qu'elle avait écrit de sa main). Elle aussi s'est mariée.

 

Mirjana a reçut ses dix secrets en 1982, elle voit la Vierge le 2e jour de chaque mois pour prier avec elle, ainsi que tous les ans le 18 Mars.

Elle tient une pension pour accueillir les pèlerins de Medjugorje. Elle est mariée et mère de deux enfants.

 

Ivanka a reçut son 10e secret en 1985, elle voit la Vierge le 25 Juin chaque année. Elle s'est mariée.

 

Jacov aime la musique pop et ses amis, n’a pas de charge à témoigner, c’est  lui qui fait le plus rire la Sainte Vierge. Il a reçut son 10e secret en 1998. Il est désormais marié.

 

La localité de Medjugorje est devenue très riche depuis les années 80.

Les habitants profitent des pèlerinages, mais ils ne sont pas dupes. Ils ont surnommé par dérision la rue où se trouvent les hôtels des visionnaires "la rue des millionnaires."

Les voyants se sont effectivement enrichis grâce aux pensions qui hébergent les innombrables pèlerins, aux nombreuses conférences, produits dérivés et spectacles.

 

 

 

 

Prophéties :

 

Le 30 Juin 1931, la Vierge de Medjugorge prédit qu'elle n’apparaîtra plus que trois fois. Ce n'est pas arrivé, puisqu'elle continue à apparaître aux voyants.

 

Au cours des premières années, les voyants donnaient un discours apocalyptique au sujet d'un "grand signe" qui devait se produire.

L'apparition a désigné plusieurs dates proches et précises de la réalisation de ce grand signe.

A ce jour, le signe ne s'est toujours pas produit.

 

Mgr Zanic, mort le 11 janvier 2000 à 82 ans, est toujours resté ferme sur ses positions malgré les calomnies : il n'a jamais cru que la Sainte Vierge se soit manifestée à Medjugorje.

Il écrivit à propos de ce signe prédit qui se fait attendre :

"Je l'ai déjà déclaré plus tôt et maintenant, je répète cette déclaration que si Notre Dame laisse un signe dont les voyants parlent, je ferai un pèlerinage de Mostar à Medjugorje (30km) sur mes genoux et je supplierai les franciscains et les "voyants" de me pardonner."  

 

Les autres prophéties se présentent sous la forme de secrets qui n'ont pas été révélés.

 

 

Fausses apparitions

 

 

Sources :

 

« La vraie vie en Dieu » Edition du Parvis, Vassula Ryden.

Revue « Medjugorje Marie, Mère et Bergère », Edition l’Etoile Notre Dame.

« vicka di Medjugorje, La Madonna prépara per il mondo un futuro di pace » Yanko Bubalo,

« Je vois la Vierge. Aînée des voyants de Medjugorje Vicka raconte les apparitions et son extraordinaire expérience », O.E.I.L., Paris, 1984,

« Settimana", Edizioni Dehoniane Bologna », n° 22, 2 juin 1996

« Vassula Ryden. Indagine critica », Elledici, 1995

R. Laurentin, « Le apparizioni di Medjugorje continuano », Queriniana, Brescia, 1986,

René Laurentin, « Qui est Vassula », F.-X. de Guibert, Paris, 1994

« Kronika ukazanja » (Chronique des apparitions), vol. III, 1985

 

Site internet : http://www.marcocorvaglia.com/medjugorje-fr/accueil.html « Medjugorje sans masque, une histoire critique du phénomène de Medjugorge », Marco Corvaglia.

http://saintespritdeverite.emonsite.com/pages/fausses-mystiques/medjugorje-fausses-apparitions.html

 

Partagez votre site

Toutes les prophéties
Toutes les prophéties